Photos © Vinciane Moeschler

Michel Bernard

Licencié en philosophie, dramaturge, auteur et metteur en scène, né lors d’un mois de mars exceptionnel pour sa température chaude et très ensoleillé. Il écoute autant Led Zeppelin que Luc Ferrari, lit autant Burroughs, Thomas Bernhardt, Gilles Deleuze que Edgar Hilsenrath, déteste le foot, la bière et la télévision.

Il a travaillé comme dramaturge sur de très nombreux spectacles, notamment des textes de Strindberg, Thomas Bernhard, H. von Kleist, Odon von Horvath, Henry Bauchau ou encore Nina Berberova. En tant que dramaturge il travaille également depuis quelques années avec la compagnie Side Show (Wonders et récemment Spiegel im Spiegel).

Il met en scène une quarantaine de textes et d ’ écritures scéniques résolument contemporaines, dont Anéantis de Sarah Kane, Visage de Feu de Marius von Mayenburg, Si c’est un homme de Primo Levi (Meilleur seul en scène 2006 / Prix de la Critique), Febar de Michael de Cock, Younouss Dialo et Michel Bernard (Francophonies de Limoges), Non Rééducable – Mémorandum théâtral à propos d’Anna Politkovskaïa de Stefano Massini, Mal de Mère de Vinciane Moeschler, Parking Song de Sonia Chiambretto, Yesso de Michel Bernard et Yaya Guissé, Afrostar Factory de Sylvain Prudhomme, L’avenir dure longtemps d’après Louis Althusser (Meilleur seul en scène 2016/Prix de la Critique), Exodos (Cirque/danse/théâtre).

Il réalise des documentaires radiophoniques Les Statues parlent aussi, Doumadem * Ellipses sonores, Terminus New York, Creta Crisis, une fiction radiophonique S.X. (Voleur de Sexe). Il réalise le montage de A plumes et à Poils et De Fil en Aiguille (Les petits vêtements de Véronique) de Vinciane Moeschler et réalise avec elle, les deux documentaires Buenos Aires 1. De Palermo à La Bocca, 2 Le droit de Mémoire.