Nous avons cru en l’amour qu’Il a pour nous

De et avec Meissoune Majri Pegeot
Mise en scène : Olivier Boudon
Son : Loup Mormont
Scénographie et photographie : Héla Ammar

Deux certitudes, être née, être née femme. Partant de là, une multi- tude de possibles. Cette femme est née à Tunis, elle a aujourd’hui 40 ans et revient pour la première fois au pays, seule. Ni père. Ni mère. Ni frère. Aucune « protection ». Personne d’autre qu’elle.

A la redécouverte d’un pays qui n’est plus tout à fait le sien, sans qu’il ne l’ait jamais vraiment quitté. Une nation en proie alors à une révolu- tion. Un printemps agité qui fait écho à une révolution intérieure. C’est le point de départ de ce récit qui s’écrit des deux côtés de la Méditer- ranée, s’y mêle les souvenirs d’enfance à Tunis, la famille, l’éducation, les oublis, les dénis, un passé colonial enfoui, un « domptage » réussi. En ligrane la France aussi, sa langue, sa culture, ses idéaux, sa pro- messe de liberté et son cortège d’ambiguïtés.

Dupe d’aucune promesse de quelque rive de la Méditerranée que ce soit, elle pose un regard sans concession en ce compris sur sa condi- tion de femme, ses petits arrangements, ses petites démissions et dépendances….