"Construire des ponts là où d’autres érigent des murs"

Marie-Laure Crochant

Marie-Laure Crochant est comédienne et metteure en scène. Formée à l’école du TNB, elle joue dans les spectacles de Stanislas Nordey, de Luc Bondy, de Robert Cantarella, de Patricia Allio, de Blandine Savetier… Elle devient rapidement la comédienne complice d’Anne Théron dès «La Religieuse» de Diderot pour laquelle elle reçoit, en 2005, le prix Jean-Jacques Gautier de la révélation théâtrale de l’année. Elle poursuivra sa collaboration dans ses mises en scènes suivantes : Andromaque 2010, et joue Merteuil dans la réécriture des Liaisons dangereuses de Laclos : Ne me touchez pas. Elle devrait retrouver Anne Théron en 2022 sur sa prochaine création Iphigénie de Tiago Rodrigues. Elle a travaillé dans différents projets hybrides, à la frontière de la danse et du théâtre notamment avec Régine Chopinot et Roland Fichet. En 2017 et 2018, elle a joué également dans le spectacle Le Jardin de Zinnie Harris, mis en scène par Jean-Marie Lorvellec et Le Merle Noir de David Harrower, mis en scène François Chevalier. Sur la saison 2019-2020, on a pu la voir avec le spectacle, Vents Contraires de Jean-René Lemoine, créé à la MC93 Bobigny. En 2020-2021, elle joue avec  la compagnie Plateau K, le spectacle Le Réflexe de Moro, ecrit et mis en scène par Garance Rivoal et Alice May. Parallèlement à son travail d’interprète, elle réalise en 2011, sa première mise en scène : Dans La Solitude des Champs de Coton, variation(s) de Bernard MarieKoltès. A la suite de cette création, elle fonde avec le musicien Stéphane Fromentin, la compagnie La Réciproque et engage avec elle une interrogation artistique sur le 21è siècle. En 2021, elle clôt avec le spectacle Cactus librement adapté du roman 180 jours d’Isabelle Sorente et du témoignage A l’Abattoir de Stéphane Geffroy, un cycle autour du témoignage et des Invisibles. Parallèlement, depuis 2019, elle engage un nouveau travail de recherche et de création autour des écritures de Femmes dont le premier opus, Capsules Féministes a vu le jour au Grand T à Nantes et dont la pièce centrale, Cielles qui Manquent, triptyque pour un advenir devrait voir le jour en 2023.

Spectacle(s) :