"Construire des ponts là où d’autres érigent des murs"

Chiens de faïence

Création 2023

Vincent Lécuyer / Héloïse Jadoul

Propos

Un couloir backstage.
Un concert de Death Metal.
Une porte.

Mo est le gardien de la porte. Anton et Lisa veulent aller en coulisses féliciter Alice, leur (belle)-fille. Mais Mo refuse de les laisser passer. Et Alice tarde étrangement à sortir.

La cruauté et la violence des rapports dévastateurs seront bientôt mis à nu. Chacun·e campé·e dans ses positions. Comme un chien avec son os. Sans issue.
D’où vient le danger potentiel ? De quel côté de la porte sont les enfers ?

Chiens de faïence propose, à partir d’une relation «père-fille», une interrogation sur la violence systémique et les mécanismes patriarcaux. La pièce met en lumière la brutalité de nos rapports sociaux, qu’ils soient de classe, de race ou familiaux. Dans un climat de tension et d’idéalisme blessé, quelle sorte de chiens serons-nous ?

© Héloïse Jadoul/Bertrand Nodet

Distribution/Mentions

Texte Vincent Lécuyer
Interprétation Youri Dirkx, Jessica Fanhan, Sarah Grin et Ilyas Mettioui
Mise en scène Héloïse Jadoul
Scénographie et costumes Bertrand Nodet
Création sonore Olmo Missaglia
Création lumière Angela Massoni
Regard chorégraphique Lorenzo De Angelis
Régie générale Yorrick Detroy


Une production du Rideau de Bruxelles en coproduction avec l’Atelier Théâtre Jean Vilar – Louvain-La-Neuve Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du théâtre et la Coop, avec le soutien de Shelterprod, de Taxshelter.be, de ING et du Tax-Shelter du Gouvernement fédéral belge Avec le soutien du LookIN’OUT Diffusion La Charge du Rhinocéros

Informations pratiques

  • Durée : à venir
  • Public : à venir
  • Code Art & Vie : à venir

Espace Pro

  • Dossier de présentation – à venir
  • Fiche Technique – à venir

Ce qu'en dit la presse

à venir