Photos © Gillard-MV

Cathy Min Jung

Cathy Min Jung est née à Séoul et a grandit en Belgique, dans la campagne wallonne. Après sa formation au Conservatoire Royal de Bruxelles, elle foulera quelques temps les scènes belges. Elle y jouera entre autres, Electre, Antigone, Lucille Rose ou Philotis. Sa quête identitaire l’emmènera à Paris, puis à Londres, où elle fréquentera la Webber Douglas Academy of Dramatic Arts. Son premier retour en Corée du Sud, sa terre natale, marquera un tournant dans son parcours. A son retour, elle posera finalement ses valises à Bruxelles, ville où elle réside actuellement. C’est un autre voyage qu’elle entamera alors, celui de l’écriture. D’abord un documentaire qu’elle réalise, Un aller simple ? Puis une première pièce : Les Bonnes Intentions, directement sacrée aux prix de la critique pour le texte et la scénographie. C’est en France qu’elle jouera alors le plus souvent, mais parallèlement, elle monte sa compagnie, Billie On Stage, et continue à défendre une démarche artistique engagée, avec Sing My Life, notamment, ou encore La cour des grands. Au gré des rencontres et des projets, elle est tour à tour autrice, actrice ou metteuse en scène. La diversité culturelle, l’égalité des sexes, la décolonisation des arts, la responsabilité citoyenne sous tendent son travail, non comme des revendications, mais comme les fondements d’une démarche résolument tournée vers l’altérité et ancrée dans le réel.

On peut la voir régulièrement au cinéma, à la télévision ou sur les planches, mais ces dernières années, c’est en écriture, cette étrange et fascinante contrée, qu’elle évolue le plus souvent. Ses textes sont publiés chez Lansman éditeur.