Photo tirée du projet Doorstep de Michael Havenith

Stéphane Bissot

Stéphane Bissot, actrice, auteure et chanteuse, grandit et vit à Bruxelles. Née d’un père footballeur (Claude Bissot, centre-avant au Sporting Charleroi et au RFC Liège) et d’une mère dessinatrice.

Elle suit les cours du Conservatoire de Bruxelles puis ceux du Conservatoire de Liège. Elle obtient son premier prix en 1997. Pendant ses études, elle décroche son premier rôle dans une création, Le Décaméron d’après Boccace, avec Dominique Serron et l’infini Théâtre. Puis s’embarque dans l’aventure des Baladins du Miroir avec La balade du Grand Macabre.

Héroïne du premier succès télévisuel belge, elle a tenu le rôle de madame Astrid dans Melting Pot Café, pendant les trois saisons qu’a duré la série (RTBF).

Invitée régulière du festival de Cannes, avec des films forts, dont une Palme d’or, L’Enfant des frères Dardenne, À perdre la raison de Joachim Lafosse et Alleluia de Fabrice Du Welz, on a aussi pu la voir dans la comédie dramatique Bienvenue à Marly Gomont de Julien Rambaldi et Kamini, qui a fait plus de 600 000 entrées en France.

Elle crée, en 2017, son premier spectacle solo, au texte et au jeu, au théâtre Varia, « Après nous les mouches » avec Marc Doutrepont, Brigitte Baillieux et Thomas Israel. En 2019, avec les Midis de la Poésie et la Vènerie, elle met en scène une lecture spectacle, Mon corps est chaud, la nuit est fraîche, qui tourne actuellement.

Au Théâtre, elle joue des rôles majeurs, entre autres dans Le Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux pour Dominique Serron, Le Collier d’Hélène de Carole Fréchette pour Guy Theunissen, L’Horloge et le Désert de Ghassan Kanafani pour Rahim Elasri, Botala Mindele de Rémi Devos pour Frédéric Dussenne, Kvetch de Steven Berkoff pour Robert Bouvier, en tournée actuellement.

Sur le petit ou le grand écran, comme sur la scène, Stéphane est une actrice qui compte, qui n’en finit pas de se réinventer.


Lien imdb de Stéphane Bissot : http://www.imdb.com/name/nm1191660/

Spectacle(s)